Yoga Nidra et intériorité

yoga nidra et intérioritéBien souvent on commence à méditer ou à pratiquer le Yoga Nidra pour en retirer l’un ou l’autre des bénéfices immédiats que la presse met en ce moment fortement en évidence: calmer le stress, être soutenu dans une période de convalescence, mieux dormir, apaiser ses pensées, mieux entrer en contact avec son intériorité.

Ça a été mon cas, et j’en ai retirébeaucoup de support et d’améliorations concrètes de ma qualité de vie.

Mais méditer, faire du Yoga Nidra, c’est une démarche qui nous ouvre à notre intériorité, surtout si nous aspirons à vivre un développement personnel. Selon notre vécu, nous allons vivre cela plus ou moins intensément. C’est ce moment délicat où certains d’entre nous allons commencer à entrer en contact avec nos ombres.

Qu’est-ce que cela?

Nos ombres, ce sont nos souffrances enfouies, les parties de nous que nous avons inconsciemment reléguées dans les oubliettes de notre être. Mais les oublier, les reléguer aux profondeurs ne veut pas dire qu’elles n’existent plus, et depuis ces profondeurs elles exercent une influence sur nous, malgré nous. Elles s’expriment dans des rêves, dans des symptômes physiques, dans des angoisses, dans des comportements que nous ne comprenons pas bien, par exemple des comportements d’échecs, ou des schémas relationnels.

En méditant, notre corps va commencer à nous parler, notre être profond va commencer à nous parler, et c’est un moment délicat dans la pratique méditative: c’est le moment où nous avons besoin d’un accompagnement compétent et adapté, et où il ne faut pas continuer à méditer tout seul, si c’est le cas.

C’est un moment délicat, mais également précieux et magnifique. Une porte d’entrée dans plus d’authenticité, plus d’accueil de nous-mêmes, plus d’intégration de nos personnes, plus de compassion dans la manière dont nous nous traitons. C’est un élément fondamental de ce que plusieurs traditions spirituelles appellent l’éveil.

Un bon enseignant de méditation doit savoir reconnaître ces moments et leur donner l’espace nécessaire pour s’exprimer en toute sécurité. Il doit aussi savoir que très souvent, ces moments demandent la complémentarité entre un travail méditatif et un travail de psychothérapie intégratif. Pour cela il est nécessaire qu’il ait fait lui-même un travail approfondi à ce niveau, sans quoi il aura tendance à craindre et à court-circuiter de tels moments, privant ses élèves de l’occasion d’entrer dans un travail profond et infiniment gratifiant.

J’ai la chance de travailler, dans le cadre de mon enseignement de méditation, en tandem avec mon épouse Evelise qui est extrêmement bien formée en psychothérapie, et qui est en même temps une pratiquante, une enseignante de yoga et une méditante expérimentée. Elle sait prendre en compte ce qui s’exprime dans toutes les dimensions, physique, psychique et spirituelle.

Tout enseignant de méditation devrait travailler avec un ou deux thérapeutes de confiance, qu’il puisse recommander à ceux de ses élèves qui souhaitent approfondir leur travail intérieur. Il faut que ces thérapeutes soient à même de prendre en compte les dimensions corporelles et spirituelles de la personne, et de ne pas rester seulement au niveau de l’échange verbal et cognitif.

C’est ainsi que ces élèves méditants pourront pleinement progresser vers plus d’intégration, plus de liberté, plus d’authenticité, bref être de plus en plus pleinement eux-mêmes, réconciliés avec toutes les parties d’eux-mêmes, et laisser de plus en plus de place à la lumière et à l’énergie vitale dans leur existence.

L’essentiel pour découvrir les bienfaits du Yoga Nidra et les intégrer dans votre quotidien: cours en ligne de Yoga Nidra.